Analyse Transactionnelle

En quoi l’Analyse Transactionnelle (AT) me correspond? L’inventeur de l’AT, Eric Berne, a développé cet instrument thérapeutique dans les années 50 avec la volonté de réduire la durée des psychothérapies et rendre le traitement plus opérationnel et plus accessible.

Ce côté profondément démocratique et pragmatique de l’AT me plait, notamment dans les aspects suivants :

  • La relation d’égalité entre client et thérapeute, où les clients deviennent des partenaires actifs de leur évolution. Thérapeute et client sont co-responsables de mener le changement décidé par le client.
  • L’utilisation d’une communication directe (« face à face » dans un dialogue actif ).
  • Le thérapeute utilise des concepts d’analyse simples et les partage avec son client.
  • Le thérapeute se soucie d’efficacité: l’accent est sur le changement, pas seulement la compréhension du problème.
  • Le thérapeute fait preuve de souplesse, avec possibilité d’aller-retours entre la thérapie, la guidance, le coaching.

Enfin, l’AT se base sur l’idée profondément stimulante que les personnes ont une part de décision dans leur destinée et que ces décisions peuvent être changées. Tout petit enfant, nous prenons des décisions inconscientes de ressenti, de pensée, de comportement face à ce que nous comprenons ou croyons comprendre des attentes de nos parents ou autre figures parentales, la société, la culture où nous naissons. Nous prenons ces décisions afin de pouvoir satisfaire nos besoins et obtenir l’amour de nos parents, notre entourage; et dans les cas les plus extrêmes, assurer notre survie psychique et même physique.
Exemple de décision : « je sens toute petite que ma maman me préfère quand je suis bien sage, je décide d’être bien sage pour lui plaire, à 40 ans, je suis toujours bien sage et j’en ai marre ! ».

Car c’est le problème avec nos décisions inconscientes d’enfants : alors qu’elles étaient pertinentes au moment où nous les avons prises (et de toute façon, notre marge de choix, bien qu’existante, était souvent réduite), elles tendent à perdurer et à devenir limitantes à l’âge adulte.
La thérapie AT est donc un travail de ré-décision : conscientiser nos anciennes décisions (s’en rappeler….ou les deviner !), en garder ce qui a pu être porteur (car ça peut être utile d’être conciliant dans certaines circonstances !…. mais c’est peut-être autre chose que d’être « bien sage » !), la modifier pour réduire son aspect limitant.



  • Qui suis-je ?

    Je suis psychothérapeute-coach, je m’occupe d’adultes, grands adolescents et de couples. Mon principal outil est l’analyse transactionnelle mais je m’aide également d’autres branches de l’art thérapeutique telles que la gestalt, les constellations familiales, la bioénergie, la psycho-généalogie, etc.

    Contactez-moi

  • Flux RSS